Cercle de l’Arcade

Rapprocher les professionnels du bâtiment

Accueil > Historique

Historique

Historique

C’est à l’initiative de Charles Sacchi que fut créé le Cercle de l’Arcade. C’est en 1968 que fut officialisée la création du Cercle de l’Arcade. Très exactement le 24 décembre. L’acte de naissance en était publié dans le journal officiel du 24 décembre 1968. Jour de fête d’une année tumultueuse. Cependant, c’est en 1965 qu’un groupe d’amis, dirigeants d’entreprise, directeurs commerciaux, relations extérieures ou prescripteurs... pour le compte de sociétés industrielles, ressentirent la nécessité d’élever la qualité de la relation professionnelle bien au delà du simple contact commercial.

Le "Business is Business" n’étant pas la devise dont ils voulaient faire leur philosophie. Ils étaient des professionnels riches, à titre individuel, d’un important réseau relationnel. Ils se groupèrent pour partager - partager leurs expériences - leurs relations, leur amitié ! Ces pionniers qui se nomment Charles Sacchi, Lucien Chomont, Bernard Jérémiaz, André Tenot, assistés juridiquement par Maître Lebarque s’étaient inspirés d’une idée de leur ami Fernand Boisseille, pour établir les principes généraux, et toujours en vigueur, du Cercle de l’Arcade.

C’est au 22 rue de l’Arcade - au club norvégien de Paris - qu’eurent lieu les premières réunions (solos) d’abord entre membres, réunions mensuelles propices aux échanges et à renforcer les liens d’amitié. Le Cercle doit en partie son nom à la rue de l’Arcade.Mais aussi au symbole fort de deux points distants, s’élevant pour s’unir à la voûte d’une Arche pour ne faire qu’UN correspondait à l’esprit du Cercle et était en rapport direct avec l’architecture. C’est avec cet objectif premier d’aller vers les autres que furent organisés, toujours au 22 rue de l’Arcade, les premiers cocktails. Ceux-ci avaient lieu chaque premier mardi du mois. C’est dans une ambiance chaleureuse que se retrouvait le monde du bâtiment. Les choses allèrent ensuite très vite, l’Arcade fut à l’origine de nombreux événements liés au secteur de la construction, notamment :

  • En 1969 : le grand prix international d’architecture à Cannes, décerné à Biro et Fernier en présence de plus de 1200 architectes venus du monde entier.
  • La présentation en l’église Saint-Leu des projets ayant concourus à l’aménagement des Halles.
  • L’exposition du projet d’aménagement du carrefour de Saint-Germain-des-Prés.
  • La présentation de l’audiovisuel : “Picasso, vous connaissez ?” à l’Empire avec l’ami Betourné.
  • L’inauguration de l’exposition France 2000 aux Halles par Bannel.
  • Un cocktail à la Minéralogie de Jussieu, l’une des plus prestigieuse collection de minéraux, réunie au fil des années par son conservateur, notre ami Pierre Bariand.
  • Soirée évasion sur le Belem, survivant unique de la marine à voile française, avec le concours du commandant Jean Randier, ami de longue date de Jean Lemasson, pilier du Cercle - marin au long cours et écrivain de la mer. Soirée sixties au pavillon Dauphine, pour le souvenir, la nostalgie des années qui ont connu les balbutiements du Cercle.
  • Tours de manège au Musée des Arts Forains.

Dans les années 80, nous avons ressenti le besoin de donner plus, de partager le savoir et la culture avec la complicité de nos amis conférenciers. C’est ainsi que débuta le cycle des conférences, vingt-six au total avec des noms prestigieux : Louis Leprince-Ringuet, Albert Ducrocq, Jean-Pierre Mohen, Christiane Desroche-Noblecourt, Henri de Lhumley, Paul Renoir, René Joffroy, Dominique Sacchi, Marc Gaillard, Jean-Pierre Mohen, Daniel des BrossesBernard Vandermeersch, Jean Piveteau, Jean-Claude Blanchet, Didier Busson sont associés au succès et à la renommée de ces manifestations.

Le Cercle en partenariat avec l’AJC, (association des journalistes de la construction) a co-organisé durant cinq années "La nuit de la construction" et a remis 13 trophées de la construction baptisés Mathieu Bachelot à de jeunes architectes : Patrick Schweitzer, Jean-Yves Barbier, Dominique Perrot, mais aussi à des architectes de renom, pour l’ensemble de leur œuvre : J. Willerval, W. Mitrofanoff.

  • L’organisation de petits déjeuners de presse afin de mieux communiquer avec les professionnels du bâtiment et d’étendre l’image du Cercle vers le plus grand nombre.
  • Les déjeuners débat au Sénat, au nombre de trois ont permis aux partenaires du Cercle de mesurer l’écho de nos préoccupations d’industriels ainsi que celles de l’ensemble de la filière bâtiment dans la période de récession économique (de 92 à 97).
  • en 1994 avec Hervé de Charrette alors ministre du logement.
  • en 1995 avec André Thomas, directeur aux affaires économiques de la Fédération nationale du bâtiment
  • en 1997 avec Alain Sionneau, président de la Fédération nationale du bâtiment devenue Fédération française du bâtiment.
  • En 1996, la création de la Lettre du Cercle de l’Arcade dont l’ambition traduit la nécessité d’échanger au travers de cette tribune libre.
  • Les anniversaires : sans dire que en nous sommes des inconditionnels, il y a cependant des dates qui marquent et qui méritent d’être fêtées entre amis et c’est toujours un excellent prétexte pour créer un événement.

Le Cercle a toujours été très près des artistes et a très fréquemment fait appel à leur créativité pour personnaliser chacun de ses cadeaux d’anniversaires.

  • Pour les 20 ans : c’est une eau forte, format grand aigle de Hervé Mathieu Bachelot qui a été offerte à chaque invité. pour les 25 ans : le Cercle a offert à l’occasion d’une soirée sur un bateau mouche, lors d’une tombola, une œuvre de J-P Bourgeois Potage.
  • À l’occasion des 35 ans organisé le 21 mars 2000 au musée des arts et traditions populaires : le Cercle a fait appel à deux artistes, fidèles amis du Cercle. Le premier Foré, était déjà avec Charles Sacchi en 1965. C’est à lui que nous devons notre logo indémodable. Il a créé pour ce grand jour une affiche dans laquelle il exprime ses sentiments et l’expression de cette amitié. .. qui fait grandir. C’est à Joël Froment, artiste international - Il expose en France, en Italie en Espagne, en Hongrie, aux USA, etc. – 1er grand prix de Rome, Président du MADI International que nous devons le premier trophée Arcade Charles Sacchi. Nous avons voulu que cette œuvre originale traduise le plus fidèlement le professionnalisme, la convivialité, le partage et l’amitié. Ce trophée récompense une personnalité du bâtiment dont les qualités ont été jugées exemplaires par l’ensemble des membres du Cercle.

Et après ? … Après, c’est maintenant ! Nous voulons poursuivre et bâtir le Cercle du troisième millénaire sur les fondations qui sont les siennes depuis 35 ans. Modelé et adapté aux exigences, aux besoins et aux aspirations des hommes de ce nouveau temps. Et s’il fallait formuler un souhait, que nos actes soient en accord avec l’esprit qui nous anime : le partage et l’Amitié.

Gilles Christ